Valence au cœur de l’été…

par Anne-Sophie Pic le 21 août 2012

Par ces grosses chaleurs, avez-vous remarqué comme l’espace entre le ciel et la terre semble rétrécir ? J’aime cette zone sur l’horizon que la chaleur déforme et humer l’air qui s’alourdit d’arômes, de profonds effluves échappés de la terre dont la surface craquelle, se diffusent mollement dans l’atmosphère et se mêlent à l’odeur de l’herbe séchée qui chatouille un peu le nez et puis, ces parfums venus des vergers où les abricots atteignent leur parfaite maturité… Je crois n’avoir jamais rempli mes cahiers avec tant de célérité ! Mon enthousiasme ressemble parfois à de la fièvre. Tout m’inspire et les intuitions culinaires surgissent les unes après les autres. Qu’elles soient exploitables ou non, c’est ce que nous verrons au fil des recherches avec mon équipe !

Laisser un commentaire