Comment traduire le mythique Chanel N°5 en repas gastronomique ?

par Anne-Sophie Pic le 6 mai 2013

C’est le casse-tête auquel j’ai essayé de répondre vendredi soir ! Je suis très fière que Chanel m’ait demandé de construire un repas autour du N°5, je le perçois comme une continuation du concept de La Dame de Pic et de ses parfums créés avec Philippe Bousseton chez Takasago. Lorsque j’étais jeune fille, je respirais cette fragrance en rêvant de Paris, N°5 c’est tout le chic parisien niché dans une bouteille de parfum ! Dès lors, il n’y avait rien d’étonnant à ce que vendredi soir au Palais de Tokyo de parfaites incarnations du chic parisien soit venues rendre hommage à ce très grand jus : Carole Bouquet, Audrey Tautou, Vanessa Paradis pour n’en citer que trois parmi les icônes venues inaugurer l’exposition qui rend hommage au N°5.
Plus surprenante, pour la valentinoise que je suis, a été l’invitation qui m’a été faite de proposer le repas inaugural pour cet événement. Je suis bien entendu très heureuse d’avoir été sollicitée car, cela signifie que ma cuisine sait incarner cet art de vivre à la française, cette élégance chic, ce classicisme raffinée mais non dénué de spontanéité qui forme l’identité du  N°5 de Chanel.

Pour rendre hommage à la création de ce parfum emblématique, j’ai choisi un menu qui commence par une citation discrète de l’une de ses notes de tête, la bergamote à travers le Caviar d’Aquitaine, crémeux de petits pois, blanc mousseux d’oignons cébettes à la bergamote. Puis, en réponse à un cœur aux notes d’ylang-ylang mais aussi de jasmin, de rose de mai, d’iris et de muguet, j’ai proposé des saveurs plus sucrées et florales avec un consommé de tomate légèrement ambré à la vanille de Tahiti grand cru Bora-Bora et au rhum vieux agricole de la Martinique sur un turbot côtier à la vapeur douce. Enfin, en contrepoint aux notes de fond de vétiver souligné des senteurs longues et profondes du santal, du musc et du cèdre, un dessert à l’amande et à la violette  blanc-manger à l’amande, violette et fève Tonka, crème glacée à l’amande.

2 commentaires

superbe menu à l’évocation du parfum. je craque pour le consommé de tomate

par very easy kitchen le 7 mai 2013 à 5 h 48 min. Répondre #

Le Chanel N°5 a été créé en 1921…Il nous faudra donc attendre encore un peu pour fêter le centenaire du parfum mythique de Mademoiselle !
Nous fêtons cette année les 100 ans de la première boutique Chanel ouverte à Deauville…
Félicitations pour votre menu et bravo pour votre art !

par belles & bonnes choses le 7 mai 2013 à 11 h 00 min. Répondre #

Laisser un commentaire